Cours Danses des Caraïbes

Entendre sous ce vocable un ensemble de rythmes et de danses associés aux îles Caraïbes — Antilles, Cuba, Saint-Domingue… – ou aux pays d’Afrique lusophones — Angola, Cap-Vert…

À l’exception de la salsa, ces danses jusqu’alors méconnues et peu pratiquées en Europe connaissent aujourd’hui un réel succès. Faciles d’accès, joyeuses et sensuelles, peu codifiées, elles séduisent un large public.

Salsa. Littéralement « sauce », mais aussi « sensuel » ou « attirant » en cubain. Mélange de rythmes d’Amérique latine avec des influences de jazz, la salsa est une danse de rue, populaire et sociale. Deux principaux styles cohabitent : la salsa cubaine et la salsa portoricaine.

La salsa cubaine est très dynamique, les déplacements se font sur des cercles ou des arcs de cercle, accompagnés de nombreux « nœuds » de mains ; le pas de base (arrière/arrière) se fait presque sur place, en se déhanchant. Une variante dite rueda consiste en une ronde (rueda) de couples dont un meneur annonce les figures à exécuter tous ensemble, incluant de nombreux changements de partenaire.

La salsa portoricaine est plus douce, les déplacements des danseurs se font sur une ligne imaginaire appelée couloir ; le pas de base (avant/arrière) se fait avec amplitude, sur la ligne.

Bachata. « Si tu ne bouges pas ton bassin, tu ne danses pas la bachata ». Dédaignée par la haute société qui la trouvait vulgaire, la bachata a gagné une popularité internationale grâce à l’expansion du tourisme en République dominicaine dont elle est devenue un symbole. Rythme dansant riche de folklore, mélange de boléro et d’influences musicales d’origine africaine, la bachata se joue à plusieurs guitares accompagnées de percussions et d’une basse. La danse, mélancolique, est un vecteur d’émotions. Une façon, pour les Dominicains, d’exprimer leur joie, leur souffrance ou leur peine.

Merengue. Genre musical et danse parmi les plus populaires en Amérique latine, danse nationale de la République dominicaine depuis 1930. L’une des caractéristiques de la danse est son déhanché très prononcé, différent de celui des danses latines. Le pas de base serait issu de la démarche des esclaves qui récoltaient la canne à sucre au rythme du tambour, enchaînés les uns aux autres à la cheville. Son rythme binaire très simple à suivre en fait une danse facile à apprendre et à pratiquer dès les premières semaines de cours.

Kizomba. Nés en Angola, le genre musical et la danse kizomba (« fête » en Kimbundu) se sont développés dans les pays d’Afrique lusophone avant de pénétrer l’Europe via le Portugal vers la fin des années 2000. Cette danse très sexy, dans laquelle le couple est très proche, commence à percer. Le rythme joue sur un mélange subtil de langueur et de rapidité qui donne une touche presque féline aux déplacements des danseurs.

Pour quel niveau et quel âge ?

Niveau : Intermédiaire & Niveau 1

Adultes : à partir de 16 ans

Quand et comment se déroulent les cours ?

Les séances de danses des Caraïbes durent 1 heure :

  • les vendredis de 21h15 à 22h15

10 participants minimum.

Consultez le planning !

Tout adhérent peut obtenir des cours particuliers donnés par l’un de nos professeurs en lui en faisant la demande. Ces cours particuliers ne dépendent pas de l’Association et sont sous leur responsabilité.

Où se déroule le cours ?

Les séances se déroulent  :

  • Salle des fêtes,
    rue du 19 mars 1962 (en face de la place de la République)
    91690 Saclas – Essonne
Quels vêtements porter ?

Rien de particulier : tenue de ville, décontractée, chaussures de ville souples et confortables (petits talons pour les femmes) ou chaussures de danse.

Prévoir des tenues légères : il fait vite chaud quand on danse.

Quels sont les tarifs ?

TARIFS INDIVIDUELS 2020-2021

• Cotisation annuelle (33 séances x 1 heure) = 190 €
• + adhésion annuelle (obligatoire) = 20 €

Réduction famille (2 pers. mini. : couple, parent/enfant ou fratrie) ou multicours (sauf Zumba) :

• Cotisation annuelle (33 séances x 1 heure) = 165 €
• + adhésion annuelle (obligatoire) = 20 €

Règlement en 3 fois possible.

Vous souhaitez vous inscrire ? Cliquez ici !

Recommandations sanitaires contre la Covid

L’enseignement de la danse encadré par un protocole sanitaire strict permet de protéger efficacement les usagers et participe activement à limiter la propagation du virus.
Cette activité, par sa nature même, se distingue de la pratique festive de la danse qui, elle, est non autorisée (soirées dansantes).

 

Rappel des mesures barrières

  • Lavage fréquent des mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique (mention de la norme EN14476 obligatoire).
  • Le port du masque est obligatoire à partir de 6 ans lors de la circulation dans les locaux – entrée et sortie des pratiquants et à l’extérieur dans un périmètre de 30 mètres autour des locaux de la structure d’enseignement. Il n’est pas obligatoire durant l’activité physique, bien que vivement conseillé.
    Le masque devra répondre à des normes de protection validées : masque respiratoire de protection individuelle jetable de type masque chirurgical, masque respiratoire de protection individuelle jetable de type FFP1, masque respiratoire de protection individuelle jetable de type FFP2, masque de protection respiratoire individuel réutilisable en tissu répondant à la norme AFNOR catégorie 1.
    Le masque devra couvrir entièrement le nez, la bouche et le menton.
  • Les collations et l’hydratation doivent être gérées individuellement (bouteilles personnelles…).
  • L’échange ou le partage d’effets personnels (serviette, …) doit être proscrit.
  • L’utilisation de matériels personnels est privilégiée.
    A défaut, le matériel commun est nettoyé et désinfecté avant et après chaque utilisation.
  • Le téléchargement de l’application TousAntiCovid et son activation dans les établissements d’enseignement de la danse sont recommandés mais non obligatoires.
As en danse des prix compétitifs.

Professeur :

pascale_as-en-danse_cours_2.jpg
Pascale
Mini latino, danses de loisir et Caraïbes, Latino Solo, Latino kids, rock-salsa